Prigioni malate : quelles alternatives à la prison ?

Publié: 26 mars 2014 dans emissions
560092_709800699032950_2091590848_n

Émission du 2 décembre 2013

Pour réécouter l’émission en ligne cliquez ici, pour la télécharger ici (archive Bit Torrent).

Pour prolonger la réflexion sur les prisons commencée l’année dernière lors de l’émission  César doit-il mourir en prison ?, « Envie d’Italie ? » s’interroge ce mois-ci sur les possibilités de sortir du modèle carcéral tant décrié mais qui domine partout.

Les 206 prisons italiennes sont en train de s’écrouler, remplies à craquer. La détention sociale affecte les deux tiers de la population carcérale. En Italie, les détenus se suicident neuf fois plus que le reste de la population.

En France, la situation n’est guère meilleure. Les prisons françaises sont également surpeuplées et le taux de suicide y est deux fois plus élevé que la moyenne des prisons européennes.

Dans les deux pays, on constate une baisse sensible des aménagements de peine et la récidive ne cesse d’augmenter… D’évidence, la politique du tout carcéral a failli.

La justice, c’est la recherche d’une solution pour protéger la société, réparer les torts quand c’est possible, et transformer le délinquant pour qu’il ne récidive pas. La mission première de l’administration pénitentiaire devrait être celle de préparer une réinsertion.

La prison d’aujourd’hui ne répond pas à cette demande sociale. La défaite de l’institution carcérale est sous les yeux de tout le monde.

Quelles sont les solutions possibles ?

Deux hommes débattent en direct sur notre plateau pour éclairer nos lanternes sur les alternatives à la prison :

Mario Vaudano, magistrat, aujourd’hui à la retraite, entre 1997 et 2001, il a été le président du Tribunal de Surveillance du Piémont et de la Val d’Aoste, le plus important en Italie, avec 11 prisons et plusieurs centres de réhabilitation pour les mesures alternatives à l’incarcération . Il a également exercé à Turin, Rome et à Bruxelles au sein de l’Office européen de lutte antifraude. Il a été amené, au cours de sa carrière, à travailler en collaboration avec le juge antimafia Giovanni Falcone, assassiné en 1992.

Étienne Noël, pénaliste et spécialiste du droit pénitentiaire, il est secrétaire national de l’Observatoire International des Prisons. Il a récemment  publié Aux côtés des détenus : Un avocat contre l’État, Bourin Éditeur.

On écoutera également le témoignage de Jacques Lesage de la Haye, analyste, membre de l’École reichienne de Paris et de l’Institut Wilhelm Reich, anarchiste,  il milite depuis 40 ans contre l’univers carcéral.

Bonne écoute !

Pour écouter l’émission en streaming vous pouvez cliquer-ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s