César doit-il mourir en prison ?

Publié: 5 décembre 2012 dans emissions
Tags:, , , ,
Pour réécouter l’émission vous pouvez cliquer Ici !
Émission du 5 novembre 2012

César doit mourir, le nouveau film de frères Taviani (sorti le 17 octobre en France), a été tourné dans une prison de Rome. Les comédiens sont des détenus d’un quartier de haute sécurité qu’un atelier de théâtre a révélé être d’immenses acteurs, capables de porter la tragédie de Shakespeare avec une vérité surprenante. Nous avons voulu en savoir plus sur cette œuvre qui montre l’importance de l’art à tous les niveaux de la société, et rappelle que le besoin d’expression est ce qui fondamentalement nous rend humain.

L’émission s’est construite autour de ce film et voudrait plus largement poser une question de société : à quoi sert la prison quand ce n’est qu’à punir ? Surpopulation, insalubrité, manque de soin, ennui, désœuvrement, violences : en Italie, la peine de prison équivaut souvent à vivre l’enfer. Autant dire tout de suite que la France connaît le même drame.

De l’enfer carcéral, Fabio Cavalli nous a longuement parlé, lui qui anime depuis dix ans l’atelier de théâtre qui a inspiré le film des Taviani, mais il a parlé aussi de l’espace de liberté qui s’invente entre les murs de la prison grâce aux grands textes. Nous avons aussi rencontré les frères cinéastes, lors de leur venue à Paris pour la sortie du film. L’avocat Etienne Noël nous a réagi au film et a enrichi notre réflexion de son expérience.

Il existe d’autres types d’ateliers proposés en prison. Le photographe Marco Ambrosi nous a parlé de celui qu’il mène à la prison d’Arles. Le compositeur Philippe Hersant a évoqué sa pièce Instants limites, créée à partir de textes de détenus de la prison de Clairvaux.

Nous avons eu envie d’échanger avec tous ces protagonistes, et de partager avec vous les interrogations que pose le système carcéral, ce lieu de l’oubli, en marge de la société.

  • Marco Ambrosi, photographe, anime des ateliers dans la prison d’Arles.
  • Fabio Cavalli, metteur en scène, a dirigé les acteurs de sa propre compagnie de théâtre en prison dans le film César doit mourir, dont il est aussi scénographe et coproducteur ;
  • Philippe Hersant, compositeur, féru de création musicale à partir de textes littéraires, a mis en musique les haïkus composés en atelier d’écriture par les détenus de la prison de Clairvaux pour le festival « Ombres et Lumières » (septembre 2012).
  • Etienne Noël, avocat pénaliste, mène un combat depuis 15 ans pour faire valoir les droits et la dignité des prisonniers, et améliorer leurs conditions de détention ;
  • Paolo et Vittorio Taviani, irréductibles utopistes, les deux frères cinéastes de 80 ans passés, ont reçu l’Ours d’or de Berlin avec ce film et sont nominés aux Oscars pour représenter l’Italie ;
  • Des élèves de lycées parisiens venus assister à une projection au Cinéma le Nouveau Latina dans le cadre du programme Ciné-langues.

[youtube:http://youtu.be/DkuQE3HzUPE%5D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s